Comment mieux rémunérer ses prestataires créatifs ?

Chers tous,

Le 30 juin un des chroniqueurs français les plus en vue de la photographie en France, Michel Guerrin, interpellait l’écosystème en invoquant la sous-rémunération des photographes durant les Festivals de l’été et notamment le plus important, les Rencontres de la photographie à Arles. Comme la France en a le secret, une nouvelle polémique était lancée sur la rémunération des photographes. Une lettre ouverte signée par de prestigieux photographes et leurs agences et publiée dans Libération s’émouvait aussi de cette situation à laquelle la Ministre répondait depuis Arles en demandant une rémunération systématique des photographes dont les œuvres sont accrochées dans les Festivals et une rémunération plus rapide des photographes de presse. Cette polémique résonnait aussi avec le report du projet de loi sur la protection du droit d’auteur devant le Parlement européen au début du mois dont pourtant certains se félicitaient.

  1. Dans ce contexte particulièrement polémique quelques constats communs et agréés par tous ressortent :La forte croissance des professions créatives sous statut de freelance exige l’adaptation des entreprises donneurs d’ordre : une étude estime que 50% de la population travaillera sous ce statut en 2030 aux Etats-Unis.
  2. Le problème n’est donc absolument pas le marché car les débouchés sont amenés à croître de manière exponentielle et notamment dans la photo mais bien de trouver la juste rémunération et un traitement équitable des freelances dont les photographes. Des marques ont par exemple multiplié par trois leur nombre de visuels en trois ans pour satisfaire à la demande combinée du e-commerce et d’Instagram.
  3. La réponse réside donc dans la combinaison de deux leviers : une direction politique suggérée par l’Administration d’une rémunération responsable des artistes et « en même temps » une ambition technologique en proposant des moyens de rémunération innovants pour permettre aux photographes de vendre beaucoup plus facilement leurs œuvres (à quand un QR code sur les cartels dans les festivals ou les journaux en ligne pour acheter directement la photographie par exemple ?)
  4. La juste rémunération que pourrait suggérer l’Administration est nécessaire pour protéger les photographes des possibles excès du modèle des plateformes tels que ceux vécus actuellement en France par les coursiers des plateformes alimentaires.
  5. En parallèle les grandes entreprises militent aussi pour l’adoption d’un « Fair Price » afin de ne pas se voir reprocher des comportements contraires à leur engagement d’une politique responsable d’un point de vue social et environnemental (RSE). Or, l’achat en connaissance de cause de prestations à des prix ouvertement trop bas ou en dehors du marché peut aussi poser un problème aux donneurs d’ordre lorsqu’ils traitent avec des freelances comme cela a été le cas lorsqu’ils se fournissent dans des pays lointains où le respect des règles fondamentales n’est pas toujours avéré. Or une récente étude d’Unilever a montré qu’un tiers des consommateurs était sensible à cette question du respect de la RSE qui va aussi dans les années à venir concerner les Freelances.

Ecrit à Paris avec bonheur ce 17 juillet.

Photographe Corporate et Artiste rigoureux

thierry-bouet-paire-de-skis

40 € Paris. Bonjour, vends une paire de ski années 50-60 + bâtons. Bon état, idéal pour déco.

Prenez des gens qui ne se connaissent pas, qui font tous quelque chose de similaire sans le savoir. Ils font partie d’une communauté inventée par Thierry Bouet. Ils ne le savent pas encore. Lui si.
Alors il va imaginer les rituels, les mises en scène de cette communauté et les faire exécuter par ses sujets. Comme tous ces gens qui vendent quelque chose sur Le Bon Coin. Ils ont tous cette chose en commun, mais ce n’est qu’après être passés par le tunnel de l’imagination du photographe, qu’ils auront un air de famille.thierry-bouet-avion-ailes-hautes

32 000 € Sartrouville. Constructeur vend son avion : modèle Lucas L7 métallique, triplace avec soute

Thierry Bouet sait créer une vision qui décrit et rassemble. Et lorsque ses clients lui demandent d’illustrer leur histoire, leur produit, ou même leur essence, il va d’abord les étudier. Puis leur proposer un principe visuel, une écriture de cette histoire dans laquelle ils se reconnaitront, ou même souvent mieux, se découvriront sous un jour qu’ils ne se connaissaient pas!
Quand la chambre des entreprises de taille moyenne l’a contacté pour communiquer sur leurs membres, il a humanisé le milieu industriel, et créé des images lumineuses sur le thème imposé de ‘L’Homme et l’Usine”. Il a pris le contrepied de la photo d’usine et produit une série d’images si nouvelles sur le sujet qu’elle a fini en exposition au Petit Palais! Pas courant pour une commande industrielle. thierry-bouet-dudh-fives-vue thierry-bouet-dudh-poclain-hommethierry-bouet-dudh-gruau-hommeMais le plus intéressant c’est qu’il a vraiment aimé ce milieu et m’en a parlé avec affection et empathie. Son procédé de travail est d’ailleurs très similaire à celui de l’industrie qui analyse un marché, imagine des solutions, conçoit, produit, contrôle puis livre le produit. Tout comme lui le fait dans son studio, avec ses collaborateurs qui participent à toutes les étapes de ce procédé.
“Je suis intéressé par les communautés de gens qui s’ignorent”, dit-il, et j’ajouterais que sa mission est de mettre en images ce sens de la communauté. En cela, Thierry Bouet est un photographe de société.

Il a appris son métier sur le tas, mais est photographe de formations.

Retrouvez tous les photographes corporate de talent ici.

When to invest in a professional photographer

You know that old t-shirt you own? The one that turned a strange colour in the washing machine? You wouldn’t wear that to a first date would you?

Imagine ordering a lobster thermidor, as your potential life partner sits wondering if you’ve just finished the decorating​. But at the back of your mind you’re thinking, if this goes well, I’ll dress up for the wedding.

Most people wouldn’t do that, as they know you don’t get a second chance to make a first impression. In a world of short attention spans, where image is everything, people make up their minds in seconds. From choosing your forever home, through to deciding who to spend time with, all of your decisions are based on an immediate emotional response.

So it’s a little strange when people put off hiring a professional photographer until after they’re successful – when it’s actually a catalyst for their success.

For example, researchers discovered that real estate listings, without a compelling image, only had 2 seconds to grab someone’s attention. This increased ten-fold when professional photography was added. Also, sometimes you need to capture a specific one-off moment, like an event or a presentation. The differences between the two images below are pretty clear…

Before a professional photographer.

Before a professional photographer.

After a professional photographer.

After a professional photographer.

There’s never been a better time to pull on your finest threads. Keep the old t-shirt for those lazy weekends.

Les 10 meilleurs photographes immobiliers

Paris exerce une fascination sur les photographes immobiliers du monde entier. En effet, l’architecture parisienne n’a pas d’égale. Tous les courants architecturaux s’y côtoient, la subliment et font d’elle l’une des villes les plus inspirantes qui existent. Depuis de nombreuses années, cette juxtaposition des époques propre à la Ville Lumière ne cesse de ravir. C’est donc sans surprise que les photographes immobiliers de Paris sont considérés parmi les meilleurs au monde.

En voilà dix que nous avons sélectionnés pour vous:

Mathieu Fiol
Mathieu est un photographe espagnol à la renommée internationale. Il porte un regard unique sur l’architecture et les intérieurs.

mathieu fiol assemblée nationale

Appartement Assemblée Nationale par Mathieu

Ralph Wenig
Ralph est un esprit créatif dont les nombreux voyages ont nourri sa fascination pour la condition humaine.

ralph wenig luxury travel

Luxury Travel by Ralph

Pierre Dehau
Pierre est un expert de la photographie et a collaboré avec les meilleurs, que ce soit Armani, Lanvin ou encore Pernod Ricard.

pierre dehau architecture hotels

Architectures par Pierre

Louis Gaillard
Louis est un créatif estimé de ses pairs qui a multiplié des expériences aussi stimulantes qu’enrichissantes.

louis gaillard intérieurs

Intérieurs par Louis

Mikkel Adsbøl
Mikkel est un visionnaire de la photographie qui a travaillé dans différentes disciplines à leur niveau le plus haut.

mikkel-adsbol intérieurs

Intérieurs par Mikkel

Philippe Abergel
Philippe est un prodige de la photographie qui se distingue par un style inimitable.

Philippe Abergel

Décor par Philippe

Jean-Jacques L’ Heritier
Artiste des plus créatifs, Jean-Jacques possède une réelle sensibilité pour les intérieurs.

jean-jacques-l-heritier intérieurs

Intérieurs de luxe par Jean-Jacques

Thibault Pousset
Thibault est un photographe immobilier d’exception. Les différentes structures architecturales n’ont pas de secrets pour lui.

thibaul pousset architecture

Architectures par Thibault

Vincent Mercier
Vincent explore de son objectif les environnements qui l’entourent et nous offre un portfolio exceptionnel.

vincent-mercier intérieurs

Intérieurs par Vincent

Rémy Lidereau
Artiste polyvalent, Remy sait révéler la beauté des architectures, des décors et des intérieurs qu’il parcourt.

remy-lidereau-dior-salon-raf-simons

Rémy pour Dior

Découvrez des centaines de portfolios réalisés par les meilleurs photographes professionnels spécialisés dans l’immobilier.

Une photographe de portrait à l’humour grave

‘Je veux que mes images soient belles comme une menace’Trophées

Série ‘Trophées’

Pour faire une bonne photo, Corinne Mariaud jette son appareil, et prend un crayon. Elle emmène son sujet en balade dans ses rêves éveillés et dessine les aventures qu’elle lui fait vivre. Exploratrice au croquis, elle défriche la jungle touffue de son imagination pour en extraire une image évocatrice.
Ensuite elle travaille avec ses modèles, souvent pas des pros, en studio ou en extérieur, pour aboutir à l’image préconçue. Chaque image est un tableau. Sensible à la beauté, elle lui insuffle une résonnance grave, à la hauteur des sujets qui la préoccuppent.corinne-mariaud-rose-2corinne-mariaud-rose-4Pour un projet sur le cancer avec Rose magazine, elle a travaillé avec des femmes qui, pour mieux se connecter à leur cancer et le combattre, lui ont donné un nom. Elle leur a demandé une histoire autour de ce nom et a mis en scène, avec elles, le moment où elles le domptent, le jour où elles gagnent. Cela lui a valu une très grande reconnaissance de la part de ces femmes, pour qui la séance a souvent été cathartique.

LOLIE MAGAZINE

Lolie magazine

‘J’ai eu envie de faire de la photographie en découvrant Cindy Sherman. Elle m’a certainement influencée, ainsi que les dessins de Robert Longo et l’humour de Erwin Wurm. J’aime beaucoup l’oeuvre de Guy Bourdin qui privilégiait la mise en scène et dont les images sont chargées de sens et d’humour. Je suis interpellée par l’oeuvre de nombreuses femmes artistes, qui se sont interrogées sur l’identité féminine, comme Louise Bourgeois, Nancy Spero ou Kiki Smith. La littérature ayant une grande importance pour moi, je puise mon inspiration dans la lecture de Virginia Wolf, de Susan Sontag, d’Annie Ernaux, de Virginie Despentes. Le cinéma m’influence aussi énormément.’WORK-01

Work

Son travail artistique personnel lui apporte des moments d’exaltation mais aussi des moments de solitude, les retours ne sont pas immédiats, il faut déployer beaucoup d’énergie et de détermination.Smile

Smile, dans la série I Try So Hard

La série I Try So Hard explore le sourire. Ce joli sourire standardisé fait partie intégrante de l’étiquette associée à la femme. On attend d’elle d’être discrète, ne pas parler trop fort, ne pas trop froncer les sourcils ou grimacer… Son identité sociale passe avant tout par l’acte de sourire, et le sourire devient une marque de domination sociale.

‘J’aime aussi travailler avec des directeurs artistiques d’agence. On a souvent le même sens de l’image. Et en Portrait j’ai eu des expériences marquantes, des rencontres avec des personnages magnifiques, acteurs(-ices) de réalisateurs(-rices) écrivains(es)…’corinne-mariaud-vincent-cassel

Vincent Cassel

corinne-mariaud-paolo-conte-musicien

Paolo Conte

corinne-mariaud-paul-smith-fashion-designer

Paul Smith

C’est souvent stressant car on a peu de temps, on découvre souvent le lieu de la prise de vues au dernier moment, et on doit gérer la technique et la relation avec la personne photographiée, mais cela donne souvent une bonne photo, cela doit être l’adrénaline!

Reservez votre session avec Corinne Mariaud.

Découvrez les photographes de portrait de la communauté Ooshot ici.

Une photographe de portrait qui écoute pour voir

.loli-maeght_01crpd

Le portrait, Loli Maeght ne fait que ça. C’est à l’écoute des autres qu’elle les voit.

Elle les fait parler et trouve toujours une histoire qui ressort, les illustre et lui permet de concevoir son interprétation de son sujet.

Quand le temps le permet, elle suit cette écoute imaginative d’une création de décor, pour y camper ses modèles. Et leur offrir un écrin total où projeter leur histoire.loli-maeght-before-the-stormloli-maeght-cat-woman

Mais quand le temps manque, et qu’on la confronte à un fond studio bleu et juste quelques minutes par personne? Eh bien, elle prend un peu de temps pour les écouter, et les connaitre un petit peu, puis un peu de temps pour les photographier. Et elle continue la photo à la main, en ajoutant de la craie au pixel. Comme ici pour France Digitale, un salon où elle a reçu les passants dans son studio improvisé et raconté un peu de leur histoire dans leur image. Loli ajoutera toujours de la légèreté et de l’humour dans ses images. Ce qui les rendra plus attirantes. Et uniques. Loli trouvera toujours une façon créative de raconter votre histoire.loli-maeght_Bleu_02crpdloli-maeght-3bloli-maeght-21b

Si vous voulez des portraits qui vous mettent en valeur, vous rendent uniques, de façon ludique, une session avec Loli s’impose.

Retrouvez aussi le photographe portrait pour votre startup ici.

Un photographe culinaire de portrait

Burger-Fries

Connaissez-vous quelqu’un qui n’a pas de livre de cuisine à la maison ? Avez-vous déjà vu un cuisinier qui ne fait QUE cuisiner ?

Voici un photographe culinaire qui a plusieurs cordes à son arc : photographie, stylisme, design, conseil en image…Jean Cazals adore esthétiser ses clichés, lorsque sa femme, elle-même styliste spécialisée dans la photo culinaire, n’est pas là pour s’en occuper.Square1

Il aime aussi tirer le portrait des chefs et prendre en photo leurs restaurants. L’approche holistique de son travail l’a mené à nouer un partenariat avec une maison d’édition américaine qui publie des livres de cuisine pour des chefs partout dans le monde. A ce jour, Jean a participé à l‘édition de plus de 80 livres et a gagné de nombreux prix.Harrods-Asp.-copyE13-copy

Attentif aux évolutions du marché de la gastronomie, c’est un précurseur des tendances culinaires. Ainsi, quand une ancienne joueuse de tennis l’a sollicité pour lancer son livre de recettes de soupes, il n’a pas fait que des photos. Fort de son expérience, il l’a aussi conseillée sur les recettes à choisir mais aussi sur la partie édition, du design à la publication. Enfin, il a tenu à travailler de pair avec les designers du site web afin qu’il soit en harmonie avec le livre.

Such a control frite!Pumkin-TunaPie-Meat-Soup-tomato

Doté d’un sens inné du style, les plus grands chefs collaborent avec lui autour de l’esthétique de leurs livres mais aussi de leur image de marque. Toujours à la recherche de nouveauté, il sait garder un esprit ouvert et une fraicheur dans le regard.

Jean sait prendre le temps qu’il faut pour un rendu parfait. Collaborer avec ce photographe culinaire signifie une chose: vous allez en redemander !

Retrouvez tous les photographes culinaires membres d’Ooshot ici.

Une photographe culinaire aux fourneaux

Screen Shot 2016-06-28 at 11.54.36 AMPrenez une chef talentueuse et modeste. Ajoutez un oeil bien frais. Une caméra. De belles doses de lumière. Mélangez dans un beau studio avec des pépites de design. Laissez composer pendant quelques heures. Et voilà! Vous avez des images gourmandes de plats appétissants. Comment? “une chef qui fait des photos”? Disons plutôt “une photographe qui fait la cuisine”!

Screen Shot 2016-06-27 at 12.34.53 PM Screen Shot 2016-06-27 at 12.53.03 PMPatricia Kettenhofen fait de la photo depuis son adolescence, et est photographe culinaire depuis plus de 25 ans. Et c’est parce qu’elle fait les deux, qu’elle sait que ce sont les meilleurs ingrédients, préparés de la façon la plus simple qui soit, qui font les meilleures recettes, et donc les images les plus gourmandes.

Et au delà, ce qui fait la différence , quand vous travaillez avec elle, c’est qu’elle essaiera toujours d’ajouter son zeste. Tout comme, en chef, elle re-travaille sa recette jusqu’à la perfection, Patricia raffine ses images jusqu’à ce qu’elles lui plaisent et proposera toujours plusieurs interprétations de la même recette à ses clients.Screen Shot 2016-06-27 at 12.34.25 PM

“Quand un client m’engage, c’est aussi pour mon expérience, mon point de vue, alors je vais toujours m’efforcer de lui fournir des images qui dépassent ses attentes, et le surprennent.”

Après une écoute qui lui permet de comprendre les besoins affichés de son client, Patricia prend un peu de temps pour étudier les recettes, pour découvrir la meilleure façon de l’illustrer. Photographier différentes versions l’assure de garder la meilleure image.Screen Shot 2016-06-27 at 12.50.59 PM Screen Shot 2016-06-27 at 12.35.44 PMEt la cerise sur le gateau? Elle donne des ailes à vos ventes.

En étudiant les meilleurs manières de mettre en image les produit d’un de ses clients, elle a créé plusieurs recettes nouvelles et inattendues. En faisant la pub de ces nouvelles utilisations, son client a donné des idées à ses consommateurs et élargi le champ d’utilisation de ses produits.

Retrouvez tous les photographes culinaires membres d’Ooshot ici.

Lieu est Grand! Le photographe immobilier selon Mathieu

mathieufiol-lincoln-salon-2-4

Appartement avenue François 1er

Une mamie photographe, et une maman passionnée de photo, ça aurait pu donner autre chose qu’un petit-fils photographe. Mais non. Mathieu Fiol-Lier a fait des études photo à Barcelone, au CITM, centre de l’image et technologie multimedia. Aucun photographe à part peut-être son professeur d’université Marc Goodwin, n’a vraiment eu d’influence sur lui. Il y’a bien eu Ansel Adams, Edward Weston, Helmut Newton, Guy Bourdin Sebastiao Salgado ou James Nachtwey, étudiés de près, qui ont formé son appréciation de la photographie, mais pas inspiré sa direction actuelle. Après ses études, il a habité Barcelone, Mexico, puis est revenu à Paris où il habite depuis 4 ans avec sa femme.

mathieufiol-m-30681-31

Matthieu photographie les lieux. De très belles collaborations avec le décorateur Gérard Faivre l’ont amené à être publié dans les plus beaux magazines de décoration, dont AD Ukraine et Russie, AD Middle east, Metropolitan Home (USA), Chic Haus (Mexique), ID Ukraine, Deco Estilo (Mexique).

mathieufiol-extra-4

Appartement Assemblée Nationale

mathieufiol-av-marceau-1

Appartement avenue Marceau

Il prend toujours le temps de bien appréhender le lieu à photographier et demande donc à ses clients de lui donner un maximum d’informations sur la lumière et les contraintes éventuelles. De plus, pour éviter de leur facturer trop de temps, il leur demande de s’assurer que le lieu soit bien rangé et propre, donc le plus photogénique possible, pour y passer le moins de temps possible, garder un résultat de qualité, et donc un bon rapport qualité-prix. Il travaille aussi pour des agences immobilières, et idéalement au travers d’agences de home-staging qui se spécialisent dans la “mise en décoration” des biens immobiliers à vendre, pour rendre les images plus attrayantes et donner des idées de déco aux éventuels acheteurs. Cette situation est la plus confortable sachant que beaucoup d’agents immobiliers l’envoient photographier des biens, bien mal en point, et ne veulent pas investir dans du home staging, ce qui rend sa tâche de produire de bonnes images sur les lieux beaucoup plus ardue. Il est important pour lui d’arriver sur des lieux propres et rangés, pour pouvoir quand même travailler vite et bien gagner sa vie avec les tarifs en baisse du marché de l’annonce immobilière. Sa meilleure collaboration professionnelle est celle qu’il a eue et a toujours avec le décorateur Gérard Faivre et sa pire expérience professionnelle fut celle de ses tout débuts comme photographe à l’Aquaboulevard.

Vous voulez un photographe immobilier de talent? Vous le trouverez sur Ooshot.

mathieufiol-30-av-du-president-wilson-68

Appartement au Trocadero

 

Mettez votre startup en image. Séduisez vos investisseurs.

Bjorn Stein, par Luc Pérénom

Proudreed, arrivant dans son nouveau siège, souhaite décorer les espaces communs avec des photographies, et demande à Luc Pérénom d’utiliser des images déjà réalisées de son portefeuille immobilier commercial. Mais celui-ci très hétéroclite, ne permettait qu’une approche illustrative.LucPerenom_01

LucPerenom_02

Bureaux Proudreed, par Luc Pérénom

Luc a donc pris une approche graphique, et extrait de la beauté et de l’harmonie de ces immeubles. Puis il les a présentés en tirages d’exposition, grands formats, sur alu, matière que l’on retrouve sur bon nombre de ces bâtiments. Et il les a installés dans les bureaux de l’entreprise. LucPerenom_03

LucPerenom_04

Bureaux Proudreed, par Luc Pérénom

La réaction des employés qui redécouvrirent les bâtiments avec un regard nouveau, ne le surprit pas, mais elle eut un effet secondaire assez puissant: voir leurs immeubles sublimés a ramené une fierté d’appartenir à la boite. Cette opération a donc permis une opération de communication interne autant qu’externe.
Cela semble évident, mais la photographie fait partie de la culture d’une entreprise.
Trop souvent elle n’est utilisée que pour ses capacités documentaires et illustratives.
Ici, un but plus vaste a été atteint, grâce à l’ouverture d’esprit du client, et sa volonté de créer un élément de décoration et de communication pérenne, en collaboration avec un photographe professionnel à qui il a accordé sa confiance.abcd group

ABCD Group, par Luc Pérénom

Dans certaines startups, la partie photographie est souvent négligée en privilégiant des images faites rapidement sans véritable réflexion, dans l’air du temps, sans souci de leur impact sur la communication interne et externe. Cela n’est pas un problème d’argent mais un manque de culture photographique, et plus nous sommes dans un monde d’images, plus les décisionnaires minimisent cet impact tout en sachant de moins en moins exprimer leur besoin et demande. La photographie fait partie de la stratégie d’entreprise et doit être un élément différenciant.
Et faire confiance à un(e) photographe professionnel qui peut apporter un bon subjectif, c’est bien vu.

Vous voulez mettre votre startup en image pour renforcer votre culture d’entreprise, et pour séduire vos investisseurs? Vous attendez quoi?
Philippe Crouzet, Vallourec

Philippe Crouzet, Vallourec, par Luc Pérénom