Capture d’écran 2016-08-24 à 17.03.44

Image aérienne par Sky Vantage Real-Estate Photography

A moins que vous n’ayez la chance de posséder votre propre hélicoptère ou de connaître personnellement un géant qui serait photographe professionnel, vous pouvez envisager l’utilisation d’un drone pour réaliser des photographies immobilières aériennes.

Qu’est-ce qu’un drone ?

Un drone est essentiellement un aéronef sans pilote à bord qui peut être télécommandé ou voler de manière autonome. La demande sur le marché des  drones est en pleine croissance aujourd’hui. Jusqu’à très récemment, ils étaient associés exclusivement au domaine militaire mais ils sont à présent de plus en plus utilisés dans différentes activités civiles, de la surveillance de la circulation à la livraison de colis.

Aux Etats-Unis, une étude récente a établi que 44% des agents immobiliers utilisent les drones pour leur photographie immobilière, 18% ont déclaré qu’ils comptaient en faire usage dans le futur.

Par ailleurs, les drones sont moins chers que vous ne le pensez, avec des modèles entrée de gamme, tels que le Syma X5-sc1, à partir de 40€. Néanmoins, si vous désirez un visuel de grande qualité, vous devriez vous attarder sur le DJI Phantom 3 équipé d’une caméra 12 mégapixels. Il est également très facile à piloter au vu de la technologie de stabilisation dont il est doté.

Les modèles les plus chers permettent aussi de réaliser des vidéos dont le montage est aisé, même sans maîtrise particulière dans le domaine. Comme une caméra standard, toutes les images et vidéos sont stockées sur une carte mémoire et peuvent facilement être transférées et ainsi illustrer vos annonces immobilières.

Pourquoi les utiliser ?

Comme vous le savez déjà, les vues aériennes permettent aux acheteurs potentiels d’apprécier pleinement l’étendue d’une propriété. Ils ont ainsi l’occasion d’avoir une vue d’ensemble et de voir comment le bien se situe dans son environnement.

Il peut également s’avérer utile de prendre des photos des équipements avoisinants, dont on peut difficilement juger sur une carte.

Vérifier les lois en vigueur :

Il existe plusieurs lois nationales et régionales régissant l’usage des drones. Il est important de les consulter auprès des autorités compétentes avant de commencer à les utiliser. Dans la plupart des pays, vous aurez besoin d’un permis avant de pouvoir en piloter un à distance pour des activités commerciales. Aux États-Unis, la National FFA Organisation a déterminé les règles qu’il faut respecter pour tous les usages. En voici quelques unes:

  • Toujours voler à moins de 122 mètres du niveau du sol, ou d’une structure.
  • Gardez le drone en vue
  • Voler uniquement la journée
  • Ne pas dépasser les 160 km/h

Et bien sûr, ne pas oublier de demander l’autorisation des voisins avant de prendre des photos où peuvent apparaître leurs propriétés.

Si vous préférez laisser faire les experts, il y en a des centaines qui se chargeront de la réalisation et du montage pour vous.  En règle générale, cela vous reviendra moins cher que la location d’un hélicoptère.

La photo par drone est là pour rester et augmentera indubitablement votre potentiel marketing. Seriez-vous le premier dans votre région à l’offrir?