Instagram, Dorothée Smith et les Rencontres de la Photographie d’Arles.
Comment utiliser à bon escient ce réseau social si puissant?

 

Notre deuxième intervenante à témoigner sur Instagram sera la photographe Dorothée Smith, ambassadrice des Assises de la jeune création du Ministère de la Culture.
Ce chantier lancé en avril a pour mission de « permettre à un plus large public de se reconnaître dans des propositions artistiques qui reflètent les usages et les pratiques d’aujourd’hui ».
Instagrameuse, artiste digitale, Dorothée était l’ambassadrice toute trouvée.

Dorothée, à l’instar de nombreux photographes, a rapidement adopté Instagram et se l’est approprié. Elle s’en sert comme un véritable journal personnel, démarche qu’elle nous expliquera en détails.

Chez Ooshot, on adore son travail photographique, qui va de paysages crépusculaires à des portraits très habités.  Mais l’artiste ne s’arrête pas là et explore aussi la vidéo, l’art hybride et l’utilisation des nouvelles technologies.
Son premier film, « Spectrographies », sortira à l’été 2015, et sera couplé avec une expo photo et une installation où le spectateur, impliqué physiquement, sera entouré de présences fantomatiques…

Dorothée fut…philosophe (Sorbonne) avant d’être photographe (ENSP Arles et Taik Helsinki) et de se familiariser aux nouvelles technique de création  (Studio national des arts contemporains du Fresnoy). La philosophie reste son activité principale, puisqu’elle rédige actuellement sa thèse (en co-tutelle entre l’université du Québec à Montréal et le Fresnoy).
Un parcours éclectique et passionnant qui nourrit son regard si particulier sur la photographie.

Adepte de fantômes, la jeune créatrice n’en sera pas moins présente en chair et en os pour nous partager son expérience de serial instagrammeuse!

Les enjeux de l’économie collaborative, le 10 juillet à 13h30 dans l’amphithéâtre de l’Ecole Nationale Supérieure de Photographie (ENSP).

#ArlesPhoto2015 Dorothée Smith site perso

Dorothée Smith

Dorothée Smith