Les 10 meilleurs photographes culinaires à Londres

La bouillonnante animation gastronomique des rues de Londres est une source d’inspiration inépuisable pour les photographes culinaires. Londres est l’incarnation de la gourmandise citadine : dans ses rues se cotoient une multitude de restaurants dont les saveurs viennent des 4 coins du monde, et pléthore d’artisans de la street food.

Riche d’un tel niveau de curiosités culinaires, elle stimule l’imagination des photographes. Pour n’en citer que deux, le Bunga Bunga, à Battersea, est un bar en forme de gondole, accessible via une cabine téléphonique italienne tandis qu’au Circus à Covent Garden, il faut éviter les trapézistes qui évoluent périlleusement au dessus des tables.

A la City, les fines bouches évoluent dans des marchés éclectiques pour humer des saveurs variées. Le plus populaire, Borough Market, date du 13° siècle. On y trouve une abondance de gâteaux, pains, poissons, viandes et huiles d’olive bio. Une telle diversité est un véritable cadeau pour les sens !

Pas étonnant que nos 10 meilleurs photographes culinaires aient choisi cette destination.

Michael Hart
Michel a aiguisé son sens du détail en travaillant pour Waitrose, Morrisons et Sainsbury.

michael-hart-pavlova

Read more…

Ooshot au festival international de la photographie d’Arles

Très attendues par l’équipe d’Ooshot, les Rencontres d’Arles ont tenu toutes leurs promesses. Aux premières lueurs de l’aube, nous nous empressâmes dans une Gare de Lyon déserte. Quelques heures et un changement plus tard, nous étions accueillis par Arles, le cri de ses cigales et surtout son beau temps. Nous troquâmes très vite nos vêtements contre des tenues plus légères, dans l’espoir de brunir des peaux boudées par le soleil parisien cet été.

Le charme de la ville nous conquit immédiatement. Chaque année depuis 46 ans, la ville se transforme et vibre au rythme des expositions, des vernissages et des soirées qui s’y multiplient. Une énergie artistique traverse ses rues où un soleil de plomb peine à décourager les passionnés de la photographie. La foule, élégante et éclectique, enchaîne les évènements. On entend ici et là les commentaires des uns et des autres autour de ce qu’ils ont vu, aimé ou détesté.

Les Rencontres d’Arles ne laissent jamais indifférent. Nous ne faisons pas exception.

Voici ce que nous en avons pensé…

Valerie, co-fondatrice et CEO d’Ooshot, a aiguisé son regard durant ses quinze années en tant qu’agent de photographes à Londres et Paris. Elle a été séduite par l’exposition d’Ethan Levitas qui met en avant la représentation conflictuelle de la police américaine. En effet, s’il est tout à fait autorisé de prendre en photo des agents de police aux Etats-Unis, beaucoup l’interdisent de manière illégale. Cette série, très intellectuelle, où des textes accompagnent les photos, résonne avec un contexte socio-politique très tendu aujourd’hui où les affrontements avec la police américaine se multiplient.

Thierry Van Biesen, grand photographe qui a travaillé aux quatre coins du monde, a d’abord retenu une vidéo, celle de William Kentridge. “More Sweetly Play The Dance”, projetée à Luma, est une joyeuse parade macabre qui a évoqué pour lui la condition humaine des moins chanceux de ce monde. Il a également été sensible au travail d’Augustin Rebetez, artiste suisse, qui a réinterprété les pratiques mauséales et les formes d’art contemporain avec un humour jubilatoire.

C’est Garry Winogrand qui a séduit Bertrand et François. L’affectueuse, ou moins affectueuse, intrusion du photographe dans une intimité, un cercle, une discussion, provoque une réaction, capte un regard qui est porté vers l’intrus. Ce dernier confronte  le spectateur, instananément projeté dans la peau de cet intrus. Ce moment, censé être fugace, devient figé. Le talent de l’artiste en fait un moment superbe.

Thierry Maillet, notre COO, a été transporté par l’exposition mettant à l’honneur la Camargue et le western camarguais. La série de photos l’a ainsi replongé dans les classiques du genre, notamment le film culte  Où es-tu Johnny?. Légère et divertissante, mais également touchante, cette exposition rappelle les richesses d’une région qui ne s’est pas contentée d’être une reproduction de l’ouest américain mais qui a su imposer ses spécificités à travers la série de films qui y a été tournée.

Nos développeurs ont quant à eux été séduits par l’humour féroce de l’exposition Hara-Kiri Photos. “Le journal bête et méchant”, tel qu’il se surnomme, a fait de la photographie la meilleure aliée de la satire. Cette exposition, qu’il a fallu préparer pendant 4 longues années, est un condensé du génie créatif des collaborateurs du journal et de leur anti-conformisme qui n’a pas pris une ride !

L’équipe Sales d’Ooshot a été touchée par l’exposition du grand Don McCullin. Celui qui est considéré comme l’un des meilleurs photographes de guerre a réussi à nouveau à nous plonger dans l’ambiance lourde de cette dernière. Dans ses photos, l’horreur côtoie le sublime, et si le thème de la guerre est récurrent, ses photos ne sont jamais redondantes. Bien au contraire: elles réussissent à traiter des grandes problématiques de notre temps tout en restant profondément intemporelles.

Mais Arles c’est aussi…

Des rencontres avec les passionnés de la photographie, du rosé, des plats copieux, une France grandiose face à l’Allemagne, la Nuit de la Roquette et ses festivités à la belle étoile, une balade à cheval organisée par Valerie qui révéla talents et maladresses équestres, un shooting improvisé par Thierry Van Biesen, l’anniversaire de deux de nos développeurs et surtout du soleil, du soleil et encore du soleil…

 

A l’année prochaine !

OoshotCavalry

                                                                                                                                            Photo de la team Ooshot par Thierry Van Biesen

 

Photographe Corporate et Artiste rigoureux

thierry-bouet-paire-de-skis

40 € Paris. Bonjour, vends une paire de ski années 50-60 + bâtons. Bon état, idéal pour déco.

Prenez des gens qui ne se connaissent pas, qui font tous quelque chose de similaire sans le savoir. Ils font partie d’une communauté inventée par Thierry Bouet. Ils ne le savent pas encore. Lui si.
Alors il va imaginer les rituels, les mises en scène de cette communauté et les faire exécuter par ses sujets. Comme tous ces gens qui vendent quelque chose sur Le Bon Coin. Ils ont tous cette chose en commun, mais ce n’est qu’après être passés par le tunnel de l’imagination du photographe, qu’ils auront un air de famille.thierry-bouet-avion-ailes-hautes

32 000 € Sartrouville. Constructeur vend son avion : modèle Lucas L7 métallique, triplace avec soute

Thierry Bouet sait créer une vision qui décrit et rassemble. Et lorsque ses clients lui demandent d’illustrer leur histoire, leur produit, ou même leur essence, il va d’abord les étudier. Puis leur proposer un principe visuel, une écriture de cette histoire dans laquelle ils se reconnaitront, ou même souvent mieux, se découvriront sous un jour qu’ils ne se connaissaient pas!
Quand la chambre des entreprises de taille moyenne l’a contacté pour communiquer sur leurs membres, il a humanisé le milieu industriel, et créé des images lumineuses sur le thème imposé de ‘L’Homme et l’Usine”. Il a pris le contrepied de la photo d’usine et produit une série d’images si nouvelles sur le sujet qu’elle a fini en exposition au Petit Palais! Pas courant pour une commande industrielle. thierry-bouet-dudh-fives-vue thierry-bouet-dudh-poclain-hommethierry-bouet-dudh-gruau-hommeMais le plus intéressant c’est qu’il a vraiment aimé ce milieu et m’en a parlé avec affection et empathie. Son procédé de travail est d’ailleurs très similaire à celui de l’industrie qui analyse un marché, imagine des solutions, conçoit, produit, contrôle puis livre le produit. Tout comme lui le fait dans son studio, avec ses collaborateurs qui participent à toutes les étapes de ce procédé.
“Je suis intéressé par les communautés de gens qui s’ignorent”, dit-il, et j’ajouterais que sa mission est de mettre en images ce sens de la communauté. En cela, Thierry Bouet est un photographe de société.

Il a appris son métier sur le tas, mais est photographe de formations.

Retrouvez tous les photographes corporate de talent ici.

Les 10 meilleurs photographes culinaires à Paris

Les fines bouches ne diront pas le contraire : Paris est la capitale de la gastronomie. Pas étonnant que les meilleurs photographes culinaires accourent vers la ville lumière.
Les plats de chefs étoilés comme Alain Passard, Yannick Alleno ou Guy Savoy sont reconnus comme de véritables chefs d’oeuvres. Passard, également sculpteur, sert une variété de plats de saison dans son restaurant l’Arpège, près de la Tour Eiffel.
Mais ce n’est pas tout ! Les 5000 restaurants de la capitale cotoient les stands de cuisine de rue et les nombreux marchés. De la baguette parisienne à la crêpe au caramel beurre salé, en passant par l’indémodable jambon-beurre et le croissant aux amandes, les mets les plus emblématiques se dégustent à chaque coin de rue. Le plus vieux marché de Paris, les Enfants Rouges, se trouve dans le Marais. Les habitués s’y pressent pour faire le plein de produits frais chez des producteurs du terroir venus de Vendée, du pays Basque, de l’Aveyron ou d’ailleurs…et apprécient y déguster sur le pouce une cuisine savoureuse.

La diversité de la gastronomie parisienne permet aux photographes de trouver leur inspiration pour réaliser de savoureux clichés.

Nous avons sélectionné pour vous nos 10 meilleurs photographes culinaires :

Olivier Mériel
Olivier maîtrise le dialogue entre les ombres et la lumière.

Capture d’écran 2016-07-01 à 16.50.03

Olivier pour Le Monde

Mélanie Denizot
Mélanie est une autodidacte passionnée de la composition culinaire.

denizot-melanie

Mélanie pour Maison de la Chantilly – Paris

Studio Zebulon
Parmi les photographes du studio Zebulon se trouvent Aurelie Deniaud et Christoph Grimont qui ont travaillé pour L’Oréal, Givenchy et Yves-Saint-Laurent.

studio-zebulon

Studio Zebulon pour Mont Blanc

Christophe Lebreton
Basé à Boulogne Billancourt Christophe est fort de plus de 20 ans d’expérience.

christophe-lebreton

Cinémagraphe pain

Patricia Kettenhofen
Patricia Kettenhofen est une véritable styliste culinaire.
patricia-kettenhofen

Food photography by Patricia

Andrea Sunderland
Andrea, forte de sa grande technique, se réinvente à chaque portfolio.

andrea-sunderland-food05

Food photography by Andrea

Alice Santini
Alice a travaillé avec Nestlé, Nescafe, Chanel et Herta.

alice-santini-canneles

Food photography by Alice

Mikkel Adsbøl
L’amour d’enfance de Mikkel pour la cuisine s’est sublimé en passion pour la photographie culinaire à l’age adulte.

mikkel-adsbol-waffle-cookbook

Waffle cookbook by Mikkel

Cécile et Guillaume
Cécile et Guillaume sont un couple de photographes culinaires avec plus de 10 ans d’expérience au plus haut niveau à leur actif.

cecile-guillaume-5-frise

Cécile et Guillaume pour Lillet

Luke J Albert
L’approche professionelle de Lukese conjuge avec sa créativité sans limites.

luke-j-albert-6b

Food photography by Luke

Découvrez des centaines de portfolios réalisés par les meilleurs photographes professionnels spécialisés dans la photo culinaire.

When to invest in a professional photographer

You know that old t-shirt you own? The one that turned a strange colour in the washing machine? You wouldn’t wear that to a first date would you?

Imagine ordering a lobster thermidor, as your potential life partner sits wondering if you’ve just finished the decorating​. But at the back of your mind you’re thinking, if this goes well, I’ll dress up for the wedding.

Most people wouldn’t do that, as they know you don’t get a second chance to make a first impression. In a world of short attention spans, where image is everything, people make up their minds in seconds. From choosing your forever home, through to deciding who to spend time with, all of your decisions are based on an immediate emotional response.

So it’s a little strange when people put off hiring a professional photographer until after they’re successful – when it’s actually a catalyst for their success.

For example, researchers discovered that real estate listings, without a compelling image, only had 2 seconds to grab someone’s attention. This increased ten-fold when professional photography was added. Also, sometimes you need to capture a specific one-off moment, like an event or a presentation. The differences between the two images below are pretty clear…

Before a professional photographer.

Before a professional photographer.

After a professional photographer.

After a professional photographer.

There’s never been a better time to pull on your finest threads. Keep the old t-shirt for those lazy weekends.

Les 7 commandements d’Ooshot

C’est une tradition ancestrale chez Ooshot. Tous les matins, aux premières lueurs de l’aube, l’équipe se réunit au complet. Nous formons alors un cercle autour de notre CEO et chantons à l’unisson l’hymne d’Ooshot.
Not really….la plupart dorment encore à cette heure-là.
Nous avons cependant nos 7 commandements qu’il est interdit de transgresser… Sous peine de s’attirer les foudres des divinités digitales.

1. Plus vite que la lumière tu travailleras :
Besoin d’un photographe professionnel ce soir ?
Pas de problème ! Nos photographes shootent plus vite que leur ombre. Ils passent à l’action sur votre demande.

2. Ici, là-bas et un peu partout tu seras :
Chez Ooshot, point de frontières.
Notre réseau de photographes professionnels s’étend sur 44 pays. Où que vous soyez dans le monde, nous sommes là pour vous.

3. Des partenariats tu noueras :
Les idées les plus créatives prennent du temps pour mûrir. Grâce à Ooshot, des photographes professionnels sont à votre écoute à chaque instant. Partagez vos idées via les moodboards, soyez exigeants et surtout, communiquez !

4. Des prix abordables tu fixeras :
Fort de 15 années d’expérience, le réseau Ooshot a su gagner la confiance des utilisateurs. Des centaines de photographes ont été soigneusement choisis pour leur expertise mais aussi leurs tarifs raisonnables.

5. La paperasse tu banniras:
Dans une démarche créative, ne perdez plus votre temps à gérer la paperasse. Ooshot s’occupe de tout ! Des droits d’auteurs à l’assurance qualité, ne vous souciez de rien.

6. Au juste prix ton photographe tu paieras
Ooshot reverse à ses photographes la plus grosse part de chaque transaction. Nous portons en haute estime nos collaborateurs qui mettent du coeur à l’ouvrage.

7. L’expérience tu acquèreras
Les membres fondateurs d’Ooshot sont des artistes passionnés et expérimentés. Le réseau Ooshot est fort de la diversité de ses profils: artistes, directeurs artistiques et spécialistes médias. Ils ont tous en commun leur amour de la photographie.

Rejoignez-nous et nous chanterons peut-être l’hymne d’Ooshot !
English version

Les 10 meilleurs photographes immobiliers

Paris exerce une fascination sur les photographes immobiliers du monde entier. En effet, l’architecture parisienne n’a pas d’égale. Tous les courants architecturaux s’y côtoient, la subliment et font d’elle l’une des villes les plus inspirantes qui existent. Depuis de nombreuses années, cette juxtaposition des époques propre à la Ville Lumière ne cesse de ravir. C’est donc sans surprise que les photographes immobiliers de Paris sont considérés parmi les meilleurs au monde.

En voilà dix que nous avons sélectionnés pour vous:

Mathieu Fiol
Mathieu est un photographe espagnol à la renommée internationale. Il porte un regard unique sur l’architecture et les intérieurs.

mathieu fiol assemblée nationale

Appartement Assemblée Nationale par Mathieu

Ralph Wenig
Ralph est un esprit créatif dont les nombreux voyages ont nourri sa fascination pour la condition humaine.

ralph wenig luxury travel

Luxury Travel by Ralph

Pierre Dehau
Pierre est un expert de la photographie et a collaboré avec les meilleurs, que ce soit Armani, Lanvin ou encore Pernod Ricard.

pierre dehau architecture hotels

Architectures par Pierre

Louis Gaillard
Louis est un créatif estimé de ses pairs qui a multiplié des expériences aussi stimulantes qu’enrichissantes.

louis gaillard intérieurs

Intérieurs par Louis

Mikkel Adsbøl
Mikkel est un visionnaire de la photographie qui a travaillé dans différentes disciplines à leur niveau le plus haut.

mikkel-adsbol intérieurs

Intérieurs par Mikkel

Philippe Abergel
Philippe est un prodige de la photographie qui se distingue par un style inimitable.

Philippe Abergel

Décor par Philippe

Jean-Jacques L’ Heritier
Artiste des plus créatifs, Jean-Jacques possède une réelle sensibilité pour les intérieurs.

jean-jacques-l-heritier intérieurs

Intérieurs de luxe par Jean-Jacques

Thibault Pousset
Thibault est un photographe immobilier d’exception. Les différentes structures architecturales n’ont pas de secrets pour lui.

thibaul pousset architecture

Architectures par Thibault

Vincent Mercier
Vincent explore de son objectif les environnements qui l’entourent et nous offre un portfolio exceptionnel.

vincent-mercier intérieurs

Intérieurs par Vincent

Rémy Lidereau
Artiste polyvalent, Remy sait révéler la beauté des architectures, des décors et des intérieurs qu’il parcourt.

remy-lidereau-dior-salon-raf-simons

Rémy pour Dior

Découvrez des centaines de portfolios réalisés par les meilleurs photographes professionnels spécialisés dans l’immobilier.

Une photographe de portrait à l’humour grave

‘Je veux que mes images soient belles comme une menace’Trophées

Série ‘Trophées’

Pour faire une bonne photo, Corinne Mariaud jette son appareil, et prend un crayon. Elle emmène son sujet en balade dans ses rêves éveillés et dessine les aventures qu’elle lui fait vivre. Exploratrice au croquis, elle défriche la jungle touffue de son imagination pour en extraire une image évocatrice.
Ensuite elle travaille avec ses modèles, souvent pas des pros, en studio ou en extérieur, pour aboutir à l’image préconçue. Chaque image est un tableau. Sensible à la beauté, elle lui insuffle une résonnance grave, à la hauteur des sujets qui la préoccuppent.corinne-mariaud-rose-2corinne-mariaud-rose-4Pour un projet sur le cancer avec Rose magazine, elle a travaillé avec des femmes qui, pour mieux se connecter à leur cancer et le combattre, lui ont donné un nom. Elle leur a demandé une histoire autour de ce nom et a mis en scène, avec elles, le moment où elles le domptent, le jour où elles gagnent. Cela lui a valu une très grande reconnaissance de la part de ces femmes, pour qui la séance a souvent été cathartique.

LOLIE MAGAZINE

Lolie magazine

‘J’ai eu envie de faire de la photographie en découvrant Cindy Sherman. Elle m’a certainement influencée, ainsi que les dessins de Robert Longo et l’humour de Erwin Wurm. J’aime beaucoup l’oeuvre de Guy Bourdin qui privilégiait la mise en scène et dont les images sont chargées de sens et d’humour. Je suis interpellée par l’oeuvre de nombreuses femmes artistes, qui se sont interrogées sur l’identité féminine, comme Louise Bourgeois, Nancy Spero ou Kiki Smith. La littérature ayant une grande importance pour moi, je puise mon inspiration dans la lecture de Virginia Wolf, de Susan Sontag, d’Annie Ernaux, de Virginie Despentes. Le cinéma m’influence aussi énormément.’WORK-01

Work

Son travail artistique personnel lui apporte des moments d’exaltation mais aussi des moments de solitude, les retours ne sont pas immédiats, il faut déployer beaucoup d’énergie et de détermination.Smile

Smile, dans la série I Try So Hard

La série I Try So Hard explore le sourire. Ce joli sourire standardisé fait partie intégrante de l’étiquette associée à la femme. On attend d’elle d’être discrète, ne pas parler trop fort, ne pas trop froncer les sourcils ou grimacer… Son identité sociale passe avant tout par l’acte de sourire, et le sourire devient une marque de domination sociale.

‘J’aime aussi travailler avec des directeurs artistiques d’agence. On a souvent le même sens de l’image. Et en Portrait j’ai eu des expériences marquantes, des rencontres avec des personnages magnifiques, acteurs(-ices) de réalisateurs(-rices) écrivains(es)…’corinne-mariaud-vincent-cassel

Vincent Cassel

corinne-mariaud-paolo-conte-musicien

Paolo Conte

corinne-mariaud-paul-smith-fashion-designer

Paul Smith

C’est souvent stressant car on a peu de temps, on découvre souvent le lieu de la prise de vues au dernier moment, et on doit gérer la technique et la relation avec la personne photographiée, mais cela donne souvent une bonne photo, cela doit être l’adrénaline!

Reservez votre session avec Corinne Mariaud.

Découvrez les photographes de portrait de la communauté Ooshot ici.

Une photographe de portrait qui écoute pour voir

.loli-maeght_01crpd

Le portrait, Loli Maeght ne fait que ça. C’est à l’écoute des autres qu’elle les voit.

Elle les fait parler et trouve toujours une histoire qui ressort, les illustre et lui permet de concevoir son interprétation de son sujet.

Quand le temps le permet, elle suit cette écoute imaginative d’une création de décor, pour y camper ses modèles. Et leur offrir un écrin total où projeter leur histoire.loli-maeght-before-the-stormloli-maeght-cat-woman

Mais quand le temps manque, et qu’on la confronte à un fond studio bleu et juste quelques minutes par personne? Eh bien, elle prend un peu de temps pour les écouter, et les connaitre un petit peu, puis un peu de temps pour les photographier. Et elle continue la photo à la main, en ajoutant de la craie au pixel. Comme ici pour France Digitale, un salon où elle a reçu les passants dans son studio improvisé et raconté un peu de leur histoire dans leur image. Loli ajoutera toujours de la légèreté et de l’humour dans ses images. Ce qui les rendra plus attirantes. Et uniques. Loli trouvera toujours une façon créative de raconter votre histoire.loli-maeght_Bleu_02crpdloli-maeght-3bloli-maeght-21b

Si vous voulez des portraits qui vous mettent en valeur, vous rendent uniques, de façon ludique, une session avec Loli s’impose.

Retrouvez aussi le photographe portrait pour votre startup ici.

Un photographe culinaire de portrait

Burger-Fries

Connaissez-vous quelqu’un qui n’a pas de livre de cuisine à la maison ? Avez-vous déjà vu un cuisinier qui ne fait QUE cuisiner ?

Voici un photographe culinaire qui a plusieurs cordes à son arc : photographie, stylisme, design, conseil en image…Jean Cazals adore esthétiser ses clichés, lorsque sa femme, elle-même styliste spécialisée dans la photo culinaire, n’est pas là pour s’en occuper.Square1

Il aime aussi tirer le portrait des chefs et prendre en photo leurs restaurants. L’approche holistique de son travail l’a mené à nouer un partenariat avec une maison d’édition américaine qui publie des livres de cuisine pour des chefs partout dans le monde. A ce jour, Jean a participé à l‘édition de plus de 80 livres et a gagné de nombreux prix.Harrods-Asp.-copyE13-copy

Attentif aux évolutions du marché de la gastronomie, c’est un précurseur des tendances culinaires. Ainsi, quand une ancienne joueuse de tennis l’a sollicité pour lancer son livre de recettes de soupes, il n’a pas fait que des photos. Fort de son expérience, il l’a aussi conseillée sur les recettes à choisir mais aussi sur la partie édition, du design à la publication. Enfin, il a tenu à travailler de pair avec les designers du site web afin qu’il soit en harmonie avec le livre.

Such a control frite!Pumkin-TunaPie-Meat-Soup-tomato

Doté d’un sens inné du style, les plus grands chefs collaborent avec lui autour de l’esthétique de leurs livres mais aussi de leur image de marque. Toujours à la recherche de nouveauté, il sait garder un esprit ouvert et une fraicheur dans le regard.

Jean sait prendre le temps qu’il faut pour un rendu parfait. Collaborer avec ce photographe culinaire signifie une chose: vous allez en redemander !

Retrouvez tous les photographes culinaires membres d’Ooshot ici.